¿Qué es AVAATE? | Contacto | RSS 2.0 | Mapa del sitio | | | Buscar

Asociación Vallisoletana de Afectad@s por las Antenas de Telecomunicaciones - AVAATE

Portada del sitio > Documentos > Professeur Franz Adlkofer, Verum - Fondation :Il n’y a pas de doute que les (...)

Professeur Franz Adlkofer, Verum - Fondation :Il n’y a pas de doute que les rayonnements des GSM UMTS sont dix fois plus préjudiciables que ceux du GSM classique. Il n’y a plus de doute que les micro-ondes des radiofréquences UMTS ont un effet géno-toxique : "Des coupures de brins ADN apparaissent seulement 1/40me des valeurs limites, les signaux UMTS ont une efficacité supérieure presque de dix fois celui du GSM "

Lunes 8 de octubre de 2007 · 3045 lecturas

Origine : Stuttgart, 6.10. 2007 Communiqué de presse Nr.15
Professeur Franz Adlkofer, Verum - Fondation :
Il n’y a pas de doute que les rayonnements des GSM UMTS sont dix fois plus
préjudiciables que ceux du GSM classique. Lors de sa conférence du 1.10.2007
dans le cadre de l’université ouverte sur le forum des scientifiques de
Gelsenkirchen, le professeur Franz Adlkofer a présenté pour la premire fois
ses résultats concernant la recherche sur les conséquences des rayonnements
UMTS sur les cellules humaines : Il a été mis en évidence avec succs la
coupure des brins d’ADN.
Il n’y a plus de doute que les micro-ondes des radiofréquences UMTS ont un
effet géno-toxique : "Des coupures de brins ADN apparaissent seulement
1/40me des valeurs limites, les signaux UMTS ont une efficacité supérieure
presque de dix fois celui du GSM ".
Ces déclarations sur l’UMTS du professeur Franz Adlkofer confortent et
confirment nouveau les résultats de l’Étude Européenne REFLEX dont il
était le Coordinateur Général, sur ce que l’on savait déj sur le GSM : le
rayonnement de la radiotéléphonie mobile endommage le matériel génétique et
augmente ainsi le risque de cancer. En rapport avec sa recherche, il a
présenté les premiers résultats des études d’Interphone qui ont mis en
évidence une augmentation du risque pour des tumeurs du cerveau aprs une
durée d’utilisation de 10 ans et plus. Il a été aussi exposé les résultats
de l’équipe de recherche Israélienne d’Interphone autour du Pr Friedmann
(2007), dans laquelle il a été prouvé pour la premire fois et c’est
important, que suite une exposition aux rayonnements de la radiotéléphonie
mobile le mécanisme biologique des cellules subit des dommages identiquement
bien au-dessous des valeurs limites. Face ces constatations le Professeur
Franz Adlkofer demande un changement immédiat de la politique de santé. Il
avertit qu’avec l’utilisation croissante des téléphones portables dans notre
société, les effets des champs électromagnétiques vont devenir un problme
de santé majeur d’une grande ampleur.
Le Professeur Franz Adlkofer a qualifié l’irradiation de la radiotéléphonie
mobile et sa justification politique d’une expérience pratiquement
incontrlée et non planifiée par les hommes. Il a expliqué dans sa
présentation sa grande préoccupation sur les conséquences des dangers
potentiels sur la santé. Le Pr.Adlkofer a aussi porté un jugement sur les
scientifiques qui déclarent qu’il n’ y a aucun effet biologique connu issu
des rayonnements de la radiotéléphonie comme n’étant pas évidemment la
vérité. Lors de la réunion du 6.12.2006 de la Commission Gouvernementale de
Radioprotection d’Allemagne il a été expressément stipulé que l’on néglige
les effets géno-toxiques.
Le Pr Franz Adlkofer a qualifié cet avis d’alerte de "texte compltement
incompréhensible". Il devrait y avoir un changement total de politique afin
que le principe de précaution puisse tre reconnu par les décideurs sur
cette industrie et qu’une politique de protection de la population soit mise
en oeuvre. Cette communication n’est que la réaffirmation persistante sur
les risques possibles. Les risques sur la santé des effets du tabac, de
l’amiante et des rayons X sont des exemples dont l’évidence de la preuve des
effets délétres ont durés des décennies, jusqu’ ce que la science puisse
présenter des preuves définitives. Une action ponctuelle pourrait peut-tre
nous sauver d’une leon tardive. Cet appel d’un des scientifiques le plus
compétent vient un moment, o d’autres instances scientifiques mondiales
sont arrivées aux mmes conclusions.
L’Agence Européenne pour l’Environnement (EEA), qui est la plus haute
instance scientifique de l’UE, a édité une mise en garde sur le danger
potentiel des rayonnements de la radiotéléphonie mobile dans un communiqué
explicatif en date du 17.09.2007, elle souhaite une politique
d’accompagnement identique celle de l’amiante et des PCB. La cause de
cette extériorisation était l’évaluation de l’équipe de scientifiques de la
recherche mondiale du groupe de travail "BioInitiative" (31.8.2007) qui a
présenté avec son étude la preuve du caractre nocif pour la santé du
rayonnement de la radiotéléphonie mobile.
Les professeurs Franz Adlkofer (Verum-Foundation), Josef Lutz (TU Chemnitz)
et Rainer Frentzel-Beyme (Uni Bremen) lors de la présentation dans le cadre
de l’université des scientifiques de Gelsenkirchen, sur les résultats de la
recherche du 1.10.2007. (Photos compte rendu officiel : Université ouverte,
Gelsenkirchen, libre de reproduction)
Des renseignements détaillés sur l’étude de l’équipe de recherche autour du
Prof. Franz Adlkofer peuvent lui tre personnellement demandés :
www.verum-foundation.de

Presse Release Nr.15 (Short version). Pr Franz Adlkofer, (01 10
2007-Germany). Conference to University of Gelsenkirchen.
Stuttgart, 06.10. 2007
Professor Franz Adlkofer, Verum-Foundation :
No doubt: UMTS much more dangerous than GSM
Adlkofer found DNA string breaking at 1/40 of the limits, that means UMTS is
ten times more effective than GSM and thus leads to a higher risk of cancer.
He mentioned the INTERPHONE which shows an increase of brain tumors after 10
years of use, and Friedman, Israel, who found out the biological mechanism
of cell damages by mobile phone radiation far below the limits.
Adlkofer called for an immediate change in thinking. He warned that there
would emerge a huge health problem to our society which is using the
technical EMF increasingly. He named the mobile phone technology and its
political justification a great experiment in humans without control and
without plan.
In the 6th of December 2006 the Committee for Radiation Protection still
declared that no genotoxic effects were known. Adlkofer: An absolutely
unintelligible text.
He appealed to the politicians that the precautional principle should be
acknowledged for the protection of the citizens. This acknowledgement, not
the denying of possible risks should be the basis of future risk
communication.
Tabacco, asbestos and x-rays were examples of the fact that decades might
pass before science was able to supply the last proof of a health risk.
Action in time might save a late (and troubling) lesson!
See also the news from the European Environmental Agency and the
Bioinitiative Group!
01.10.2007 in Gelsenkirchen/Germany (Forum "Open University")
Pr Franz Adlkofer (Verum-Foundation), www.verum-foundation.de ,

Si quieres hacernos un comentario, por favor escribe un CORREO a avaate@avaate.org o utiliza este FORMULARIO DE CONTACTO. Muchas gracias.


Enviar un mensaje

Apoyo económico