¿Qué es AVAATE? | Contacto | RSS 2.0 | Mapa del sitio | | | Buscar

Asociación Vallisoletana de Afectad@s por las Antenas de Telecomunicaciones - AVAATE

Portada del sitio > Prensa > Austria: L’Ordre des Médecins demande l’interdiction de la publicité sur les (...)

Austria: L’Ordre des Médecins demande l’interdiction de la publicité sur les téléphones portables pour les écoliers.

Jueves 8 de noviembre de 2007 · 1281 lecturas

OTS - COMMUNIQUÉ DE PRESSE ORIGINAL (VIENNE - AUTRICHE)
06.11.2007
L’Ordre des Médecins demande l’interdiction de la publicité sur
les téléphones portables pour les écoliers.
Campagne : "Favoriser la promotion de l’utilisation du téléphone mobile chez les enfants et les
adolescents doit tre supprimée".
Vienne (OTS) - Une interdiction de la publicité de téléphones mobiles dans les établissements
scolaires, ainsi que la promotion tarifaire de la téléphonie mobile pour les écoliers est une demande du
président de l’Ordre des Médecins Walter Dorner. Cela serait au moins " un premier pas pour la prise
de conscience d’un arrt de la promotion de la téléphonie mobile en direction des enfants et des
adolescents", a déclaré Walter Dorner, dans le cadre d’une conférence de presse sur le thme "Les
enfants et les téléphones mobiles: téléphones mobiles préjudice leur santé?" Lors de la présentation
d’un livre aujourd’hui, ce mardi.
Le président de l’Ordre des médecins s’appuyant sur des études récentes sur le long terme
confirme, un risque accru de cancers chez l’homme par l’irradiation des téléphones mobiles.
"La population doit tre informée et bien informée ds que possible des dommages causés la santé
que peut produire l’utilisation du téléphone mobile ", a souligné Dorner.
L’Ordre des médecins demande par conséquent que pour chaque nouveau type de téléphone
mobile commercialisé qu’une liste de recommandations d’utilisation soit fournie :
"10 rgles médicales doivent tre imposées pour l’utilisation.
(Campagne nationale de prévention Education Nationale : les dix commandements du téléphone
mobile)
En outre, les téléphones portables doivent tre dotés de ce que l’on appelle un indice DAS facilement
identifiable, car c’est lui qui donne la valeur de la dose d’irradiation électromagnétique des tissus des
utilisateurs.
Campagne : Plus d’éducation pour la population
Une contribution la sensibilisation du travail accompli récemment Erik Huber, responsable de
l’environnement de l’Ordre des Médecins de Vienne, ainsi que par la journaliste Sophie Knirsch-Wagner
avec la publication de son livre " Les Effets secondaires du portable: Téléphones Mobiles les Dégts
sur notre Santé? " . Les auteurs souhaitent avec ce livre, surtout pour les parents et les enseignants,
mais aussi d’autres personnes ayant en charge des responsabilités, donne l’occasion de se faire une
image de conseil et de médecin, sur cet aspect de la problématique qui concerne toute la plante.
L’industrie de la téléphonie mobile soulve Erik Huber, exploite la notion positive de la création
d’emplois afin de "manipuler les utilisateurs des téléphones portables." Dans ce contexte, Walter
Dorner demande aux fabricants des téléphones portables, qu’il y ait un renforcement de la publicité et
des conseils par rapport aux dangers des rayonnements des téléphones mobiles.
L’industrie n’encourage pas cette voie de la "sécurité des technologies développées, et la population
actuellement ignore presque tout des irradiations et ne pense qu’aux avantages des téléphones
portables sans penser s’informer. "La plus grande partie de la population ne sait strictement rien", a
déclaré Erik Huber.
Comme pour le tabagisme, en téléphonant avec le téléphone portable nous ne nous apercevons pas
immédiatement des dommages visibles, mais long terme, il faut considérer les effets sanitaires. Étant
donné que la population ne peroit pas les irradiations, force est de constater également que c’est d
un manque de sensibilisation des utilisateurs. "On ne les sent pas, on ne les entend mme pas, c’est
la raison pour laquelle les gens ne s’en préoccupent pas jusqu’ présent", a déclaré Erik Huber.
Constatations : Les évaluations scientifiques des risques sont disponibles.
"En dépit de l’acuité de la question malgré de nombreuses années de préoccupations exprimées,
l’utilisation intensive des téléphones mobiles par les enfants pourrait entraner de graves problmes de
santé, et il y a peu de données scientifiques nécessaires une évaluation des risques d’utilisation", a
également déclaré Michael Kundi, chef de l’Institut d’hygine de l’environnement de médecine de
l’Université de Vienne. De plus, nous sommes encore essentiellement sur une base théorique
d’évaluation de ce risque.
Jusqu’ présent, il n’existe pas une seule enqute sur l’impact long terme de l’utilisation du
téléphone mobile avec son usage chez les enfants ou les adolescents.
Ceci est surtout le fait que l’utilisation du téléphone portable est un phénomne nouveau qui s’est
répandu trs rapidement dans ces groupes de personnes. Michael Kundi de rajouter: "Il existe des
études sur l’impact des effets cognitifs de l’exposition seulement sur le court terme."
Toutefois, jusqu’ 20 études scientifiques concernant la téléphonie mobile et le cancer ont été
publiées, dont plus de la moitié portent sur l’utilisation long terme en indiquant un risque accru. "En
particulier, la relation avec le cté de la tte qui a été utilisée lors des communications téléphoniques",
souligne Michael Kundi. Dans tous les autres domaines de la médecine environnementale, une telle
situation aurait impliquée dans de larges mesures l’application du principe de précaution.
"La protection des enfants et des jeunes doit tre une priorité absolue", ajoute le président
de l’Ordre des Médecins Walter Dorner.
Une interdiction des téléphones portables chez les enfants et les adolescents ne serait pas nécessaire
si la prise de conscience en ce qui concerne un éventuel risque de l’utilisation est peru et comprise par
la population, c’est une gestion responsable d’utilisation du téléphone mobile qu’il faut conseiller. "Tant
que nous ne connaissons pas définitivement les effets, nous devons, d’un point de vue médical
appliquer le principe de précaution", a déclaré en conclusion Walter Dorner.
" Les Effets secondaires du portable: Téléphones Mobiles les Dégts sur notre Santé? "
De Erik Randall Huber et Michaela Knirsch-Wagner; 2007; 152 pages; ISBN 078-3-902552-16-17;
Ordre des Médecins, Vienne).

Ver la noticia original AQUÍ

Si quieres hacernos un comentario, por favor escribe un CORREO a avaate@avaate.org o utiliza este FORMULARIO DE CONTACTO. Muchas gracias.


Enviar un mensaje

Apoyo económico