Portada del sitio > Documentos > Voici mon témoignage concernant la présence d’une antenne relais pour GSM (…)

Un testimonio de cualquiera de nosotros.....

Voici mon témoignage concernant la présence d’une antenne relais pour GSM installée à environ 100 mètres de mon domicile

Martes 28 de noviembre de 2006, por CB

De : Mxxxx Dxxxxx [mailto:m. xxxxxx@xxxxxxx]
Envoyé : mardi 28 novembre 2006 18:20
À : Jxxxxx Axxxxx ; Sxxxxx Cxxxxx Sxxxxx ; Xxxxxx Xxxxxx ; Hxxxxx Axxxxx ; Txxxxx TDxxxxx ; exxxxx axxxxx ; Xxxxxx Xxxxxx ; Jxx ; 0xx Fxxx ; Sxxxxx Xxxxxx ; Dxxxxx Mxxxx ;Xxxxxx Xxxxxx ; Pxxxxx Dxxxxx ;Jxxxxx Lxxxx ; Sxxxxx ; Cxxxxx Hxxxxx ;
Objet : Re: remerciements et témoignage

. . . Vous trouverez en annexe une "chronologie" de ce qu’il faut bien appeller la saga de l’antenne relais qui est illégalement située à 100m environ de mon domicile. . . .
Bien cordialement, Mxxx

Voici mon témoignage concernant la présence d’une antenne relais pour GSM installée à environ 100 mètres de mon domicile. Cette antenne était déjà installée depuis quelque temps mais elle n’était pas (encore) en fonction.
Un beau jour, je constatai que j’avais des troubles du sommeil et des maux de tête au réveil, mais aussi de temps en temps durant la journée. Chose étrange, d’autres personnes dans mon entourage et dans ma famille observaient les mêmes symptômes, apparus plus ou moins à partir du même moment qu’en ce qui me concernait...
Renseignements pris, l’antenne relais GSM était maintenant en fonction !

L’observation des symptômes était donc antérieure au fait d’apprendre la mise en fonction de l’antenne !
On ne peut donc parler d’effet psychosomatique puisque ce sont les symptômes qui m’ont « averti » de la mise en fonction de l’antenne. Depuis lors, mon sommeil n’est plus vraiment réparateur et je me réveille régulièrement, parfois avec des douleurs dans la tête , essentiellement à l’arrière du crâne et / ou dans la nuque.
Une expérience vaut la peine d’être mentionnée : J’ai eu à ma disposition un appareil de mesure du champ électromagnétique, et , alors que celui-ci était en train de faire une mesure, il indiquait 0.4 V /m et je ne ressentais aucun mal particulier. Tout à coup, je ressentis une douleur irradiant dans la tête. Je vérifiai immédiatement la mesure affichée et constatai qu’elle était passée de 0.4 à 0.8V/m !.

. . . J’ai bien sûr aussi expérimenté que lorsque je quitte mon domicile, les symptômes disparaissent après quelque temps. Si je dors ailleurs, par exemple, ( et qu’il n’y a pas d’antenne relais ! ), je retrouve un sommeil comparable à celui que j’avais avant l’installation de l’antenne près de mon domicile et mes maux de tête disparaissent.
Mais même en vacances, nous ne sommes pas toujours à l’abri d’antennes relais !
Pour exemple, je dois vous mentionner un séjour en Italie où il m’était impossible de trouver le sommeil. Après avoir observé les alentours, je constatai à environ 150 mètres de mon hôtel la présence d’un mât avec plusieurs antennes GSM, les opérateurs ayant l’habitude de se regrouper en Italie, ce qui donne des mâts avec environ 12 à 15 antennes relais ! Comme il s’agissait d’une ville d’art (Venise !), ce mât n’était visible que sous un certain champ, les autorités ayant voulu le rendre « discret » dans le paysage ! Je ne l’avais donc pas vu en arrivant deux jours avant et, une fois de plus, mes troubles du sommeil m’avaient mis la puce à l’oreille... Moi qui espérait passer un séjour récupérateur et bénéfique, j’étais servi !

Voila, la situation est très pénible à supporter et désormais, j’essaie de m’assurer qu’il n’y ait pas d’antennes relais dans les endroits où je pars en vacances car ces vacances sont plus que jamais nécessaires pour « faire le plein de sommeil »...

La corrélation entre la présence d’une antenne relais (en fonction) et les symptômes que je constate ne fait pour moi plus aucun doute et est corroborée par les membres de ma famille et par mes voisins... Il est regrettable d’être dans une situation où vous êtes un danger au volant lorsque vous prenez la voiture le matin et où vous accumulez une fatigue qui n’est pas sans conséquence sur votre travail, sur votre qualité de vie et sur votre santé tout simplement.

En complément à ce témoignage, je puis maintenant ajouter les éléments suivants, après quatre ans d’exposition à cette antenne relais. D’autres symptômes sont apparus, et comme eux aussi disparaissent lorsque j’ai l’occasion de vivre à un autre endroit que chez moi, je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec la présence d’un champ électromagnétique plus important causé par une antenne relais. Ces symptômes sont les suivants : lombalgie, douleurs musculaires, douleurs erratiques, extrasystoles, tachycardie. Je remarque également des pertes de mémoire, j’ai parfois des difficultés à trouver les mots, à formuler mes phrases, ce qui n’avait jamais été le cas auparavant (je suis dans une profession où l’expression orale est essentielle au quotidien) .
Je remarque également qu’il m’est difficile de prendre une décision, je suis beaucoup plus irritable que par le passé, et je ressens aussi un manque d’enthousiasme, voire un sentiment de dépression, ce qui est nouveau chez moi et ce, sans raison réelle ou extérieure.
C’est comme si le corps et l’esprit étaient en « état de survie » ou de défense , en lutte contre une « agression » invisible. J’ai aussi remarqué une perte de cheveux, qui disparaît rapidement comme les autres symptômes après avoir quitté le domicile pour un séjour « à l’écart » de toute antenne relais. Lors de ces séjours, j’ai l’impression d’être « désintoxiqué », revitalisé, je retrouve un sommeil réparateur et le goût de la vie tout simplement. Lorsque je reviens à la maison, les symptômes réapparaissent mais pas tout de suite, un peu comme si mon organisme s’était déshabitué, avait fait le plein d’énergie pour un certain temps.

Je peux parler d’ « habitude » , car on dirait que l’on s’habitue à vivre avec ces symptômes, mais c’est une habitude « en mode mineur », en mode de survie, dans une grande fatigue qui handicape votre vie professionnelle et relationnelle. Ce que je décris ici est vécu par d’autres membres de ma famille et par des voisins, dont certains m’ont même parlé d’envie de suicide, alors qu’ils n’y avaient jamais pensé et qu’aucune raison « extérieure » ne soit présente. Le phénomène de « perte de cheveux » est lui aussi très présent, chez les hommes comme chez les femmes, quelque soit leur âge, et il semble qu’il soit plus présent depuis quelques mois. Cela correspondrait-il à l’installation de la dernière génération de réseau GSM, voire à l’UMTS qui a déjà fait son apparition chez certains opérateurs et dans certaines régions du pays ? Ou bien à une utilisation de plus en plus intensive des réseaux sans fils ?

Voila ce que je peux dire après quatre ans passés dans le voisinage d’une antenne relais. Je ne puis m’empêcher de craindre ce qui est en train de se passer avec l’installation de plus en plus fréquente du Wi-Fi et du Wi-Max, et de l’UMTS...

Ver la fuente original AQUÍ